Page d’accueil visiteurs

besoin_lumiere

Bienvenue sur la partie publique  (annonces, articles) du site de

Védréra, les colonnes de vie

Créée le 21 mai 2015 à Chalon, cette loge maçonnique travaille sous l’égide de la Grande Loge Mixte de France (GLMF).
Pour nous contacter , écrivez à :
contact@vedrera.fr

Tableau d'Alexandrov - Artiste peintre à Montpellier (34)
Tableau d’Alexandrov – Artiste peintre à Montpellier (34)

Festival d’Humour

AFFICHEHUMOURFM

http://www.festivalhumourfmdeparis.com

 

21314304_1317834784994143_8064836719170411205_n

CLIPSAS : François PADOVANI élu président (2017/2020)

François PADOVANI (ancien Grand-Maître de la Grande Loge Mixte de France (GLMF) 2012-2015) vient d’être élu président du Centre de liaison et d’information des puissances maçonniques signataires de l’appel de Strasbourg (CLIPSAS) pour un mandant de 3 ans (2017-2020) lors du Convent qui se tient en ce moment même à Buenos Aires en Argentine.

François PADOVANI (ancien Grand-Maître de la Grande Loge Mixte de France (GLMF) 2012-2015)
François PADOVANI (ancien Grand-Maître de la Grande Loge Mixte de France (GLMF) 2012-2015)

Le CLIPSAS est une organisation internationale d’obédiences maçonniques libérales.

Le président sortant (élu en 2014) est l’Américain Louis Daly, membre de la Most Worshipful Omega Grand Lodge de New York (Etats-Unis).

Le CLIPSAS a été constitué le 22 janvier 1961 à l’appel du Grand Orient de France et de onze autres obédiences maçonniques souveraines qui, émues par l’intransigeance et les exclusives qu’elles estimaient abusives de certaines autres obédiences, lancèrent un appel à « toutes les maçonneries du monde » afin de les réunir dans le respect de leur souveraineté, de leurs rites et de leurs symboles.

Les principes fondamentaux de ce groupe d’obédiences diffèrent des basic principles anglais et des landmarks nord-américains sur deux points essentiels :

  • Le principe d’une nécessaire foi en Dieu (ou similaire) est remplacé par celui d’une « absolue liberté de conscience ».
  •  Ce groupe reconnaît les obédiences féminines ou mixtes.

Pour ce groupe, les principes essentiels permettant de reconnaître la qualité maçonnique d’une loge sont :

  • Sa constitution par un nombre minimum de sept membres ;
  • L’utilisation d’un rituel faisant référence aux symboles des bâtisseurs ;
  • La présence dans la loge des colonnes J & B, de l’équerre et du compas (la présence d’un volume de la loi sacrée étant possible mais pas obligatoire), des outils du degré et du pavé mosaïque ;
  • La pratique des trois degrés symboliques : apprenti, compagnon et maître ;
  • La nécessité de n’admettre que des frères ou sœurs initié(e)s dans une loge (ainsi) régulièrement constituée..

Le CLIPSAS comprend aujourd’hui 101 obédiences maçonniques mondiales (dont 16 françaises) pour un total d’environ 160 000 membres répandus sur toutes les surfaces du globe.

François PADOVALI a été élu alors qu’il y avait également les candidatures de Yvan Herrera (Fédération Colombienne des loges Maçonniques) et Madeleine Postal (ancienne Grand Maîtresse de la Fédération Française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain – DH).

François PADOVANI (ancien Grand-Maître de la Grande Loge Mixte de France (GLMF) 2012-2015)

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 29 Mai 2017

Premier café maçonnique chalonnais le 31 mars

café maçonnique. 1 invit

Merci à tous ceux qui se sont déplacés. Le deuxième café maçonnique aura lieu le 30 juin au même endroit sur un autre thème.

Conte sur la morale du destin

Il y avait dans un village un vieil homme très pauvre, que les rois eux-mêmes jalousaient car il possédait un magnifique cheval blanc. Ils lui proposaient des sommes fabuleuses pour ce cheval, mais l’homme refusait systématiquement : ” Ce cheval n’est pas un cheval pour moi, disait-il, c’est une personne. Et comment pouvez-vous vendre une personne, un ami ? ” Il était pauvre, mais jamais il ne vendit son beau cheval….

Suite dans le PDF, en cliquant sur le lien

Olympe de Gouges

Portrait de Olympe de Gouges (1748–1793) Alexandre Kucharski
Portrait de Olympe de Gouges (1748–1793)
Alexandre Kucharski

Le 5 septembre 1791, Olympe de Gouges rédige sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne exigeant la pleine égalité légale, politique et sociale des femmes. Il faudra attendre plus de 150 ans après ce premier manifeste féministe pour que les françaises obtiennent le droit de vote, en 1944.

La GLMF, 
une obédience jeune, mixte

logoFondée en 1982, la Grande Loge Mixte de France est une Obédience jeune – et néanmoins héritière d’une longue tradition – réunissant en mixité des hommes et des femmes de tous horizons et de tous âges, qui partagent des valeurs communes.

banner3

Tout au long d’une démarche initiatique et au moyen d’une méthode symbolique, ces femmes et ces hommes interrogent leur rapport à soi et au monde afin de contribuer à l’amélioration morale et matérielle de l’humanité.

banner2
Toute femme et tout homme est en effet une combinaison singulière de pensées, de sentiments et d’émotions, chacun de ces éléments étant indispensable à la réalisation de notre humanité.

La franc-maçonnerie fournit à celles et ceux qui la composent les outils leur permettant d’orienter leur pensée vers le gouvernement de soi, la liberté et la responsabilité vis-à-vis des autres, dont découlent la solidarité et la fraternité.
Les francs-maçons de la Grande Loge Mixte de France confrontent leurs pensées et les soumettent à l’épreuve des faits et du monde qui les entoure, lequel est en proie à des enjeux contemporains cruciaux.
Profondément attachée aux valeurs démocratiques et républicaines – liberté, égalité et fraternité, ainsi qu’au principe de laïcité qui garantit le respect de toutes ces valeurs, la Grande Loge Mixte de France se réfère à la liberté absolue de conscience.

banner4

Fédération de Loges libres et souveraines, laGrande Loge Mixte de France est le fruit d’une construction commune et équilibrée, ouverte à toutes les femmes et tous les hommes guidés par la volonté de s’engager et de s’améliorer.
Enfin, la Grande Loge Mixte de France poursuit la quête d’un idéal découlant d’actions concrètes et non d’abstractions chimériques. La tête dans les étoiles, mais les pieds sur terre, elle cultive le rêve d’une humanité meilleure, unie par la joie et l’attention portée à autrui.
Voilà où commence un magnifique chemin vers l’infini, auquel vous êtes conviés.« L’histoire géologique nous montre que la vie n’est qu’un court épisode entre deux éternités de mort, et que, dans cet épisode même, la pensée consciente n’a duré et ne durera qu’un moment. La pensée n’est qu’un éclair au milieu d’une longue nuit, mais c’est cet éclair qui est tout. » – Henri Poincaré

Edouard_Habrant_150x112Edouard Habrant
Grand Maître de la Grande Loge Mixte de France

Site national de la GLMF

 

Le Grand Maître à Védréra

Le samedi 2 avril 2016, la loge Védréra accueillait, dans son temple, son Grand Maître Edouard Habrant pour une Tenue blanche ouverte (TBO) sur le thèmeEtre Franc Maçon au 21e siècle“.
Une tenue blanche est une réunion ouverte à certains profanes invités.

20160402_151149

Auparavant, le Grand Maître a tenue une conférence de presse en présence du site Vivre à Chalon et du Journal de Saône-et-Loire.

Articles parus sur le site du webmédia Vivre à Chalon

Parus le dimanche et lundi suivant la conférence

Article paru dans le JSL le 17 avril (édition papier et internet)

Une du JSL du 17 avril ChalonLe dimanche 17 avril, le JSL (Journal de Saône-et-Loire) consacrait dans ses éditions de Chalon et de Bresse sa Une et sa page 11 à la Franc-Maçonnerie à Chalon, la venue du Grand Maître de la GLMF étant le fil rouge de l’article.

 

La GLMF devient membre du Conseil d’orientation du Cercle d’études et d’expression libre  FRANC-MACONNERIE & SOCIETE.

cercle d'études

Lors de leur assemblée générale du 26 avril les membres du think-tank   » Franc-Maçonnerie & Société » ont approuvé la nouvelle composition du conseil d’orientation auquel appartient maintenant la Grande Loge Mixte de France en la personne de son Grand Maître Edouard Habrant. »
Pour faire vivre la fraternité, le cercle d’études s’est donné comme objectifs :
– de réunir des francs-maçons et franc-maçonnes d’obédiences diverses qui souhaitent transmettre dans la société des réflexions et des propositions
fondées sur les valeurs maçonniques.
– d’émettre des propositions sur des sujets de fond mais aussi d’actualité qui préoccupent les citoyens de façon à participer à l’amélioration constante de la société.
de mener une réflexion sur des thèmes de la vie sociale, économique et culturelle.
Parmi les thèmes qui feront l’objet de travaux en 2016-2017, on trouve « éthique, numérique et médias », « éthique et finances » ou encore « vivre ensemble dans la différence ».

L’adhésion à cette association est individuelle, vous pouvez  la rejoindre en contactant :  http://fm-et-societe.fr/devenir-membre-fms/

Expo La Franc-Maçonnerie BNF 

expo_franc_maconnerie_gd

Exposition jusqu’au 24 juillet à la BNF – Site François-Mitterrand – Paris

La Bibliothèque nationale de France (BNF), qui conserve l’un des plus importants fonds maçonniques au monde, consacre une exposition majeure à la franc-maçonnerie française. En partenariat avec le Musée de la franc-maçonnerie, elle présente plus de 450 pièces, certaines encore jamais montrées, issues des collections de la Bibliothèque mais aussi des principales obédiences françaises ou de prêts étrangers exceptionnels. Les origines de la franc-maçonnerie, l’histoire de son implantation en France, ses symboles et rituels, ses contributions dans de multiples domaines – politique, religieux, artistique et philosophique – enfin l’évocation des légendes qui lui sont attachées constituent le parcours de cette exposition dont l’ambition est de faire comprendre, dans un esprit didactique, ce qu’est la franc-maçonnerie.

En partenariat avec le Musée de la franc-maçonnerie.

Templiers & francs-maçons,
De la légende à l’histoire

affiche-templiers-francs-macons

Exposition du 12 avril au 23 octobre 2016
Musée de la franc-maçonnerie
16 rue Cadet 75009 PARIS

Lorsqu’il mourut sur le bûcher le 18 mars 1314, le dernier Grand Maître des Templiers, Jacques de Molay, pensait certainement que s’éteignait avec lui l’ordre des pauvres chevaliers du Christ. Pourtant, quatre cents ans après, au temps de Voltaire et Rousseau, certains groupes secrets prétendirent être la survivance cachée de l’ordre du Temple injustement persécuté. Des Loges maçonniques affirmaient en effet que quelques chevaliers qui avaient échappé à la persécution s’étaient réfugiés dans la lointaine Écosse et avaient survécu jusqu’au XVIIIe siècle sous le voile de la franc-maçonnerie. Le mythe de la survivance secrète des Templiers était né.

Du 12 avril au 23 octobre, le musée de la franc-maçonnerie revient sur ce mythe et présente au public son exposition : Templiers et francs-maçons, de la légende à l’histoire. Le visiteur pourra découvrir cette Maçonnerie templière qui reste un des phénomènes les plus singuliers du siècle des Lumières et qui s’avère être une des sources du romantisme. Parmi les œuvres exceptionnelles et jamais exposées : un extraordinaire manuscrit enluminé de la Stricte Observance Templière allemande daté de 1775, des tabliers, objets rituels, épées et bijoux maçonniques, estampes, manuscrits ésotériques, etc.
Dans le huis clos des Loges, les francs-maçons ont voulu restaurer les fastes de l’ordre du Temple.

« Une idée fausse est un fait réel », disent les historiens. Peu importe que la survivance des Templiers soit, ou non, une invention. En marge de l’orthodoxie des Églises et de l’histoire profane, la légende templière a créé un lieu accueillant aux spéculations les plus diverses. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, depuis trois siècles, dans la littérature ou dans les mouvements ésotériques, les Templiers abritent dans les plis de leurs grands manteaux, pour le meilleur ou − parfois − pour le pire, la « queste » des hommes qui, aujourd’hui comme hier, se sentent étrangers dans un monde trop profane.

http://www.museefm.org/